Constitution de la garde robe

Dès le 17ème siècle, l'habitude est prise de l'habiller lors de grands évènements. Cette étrange tradition s'est perpétuée et même intensifiée depuis les années 1980.

Jusqu’au début du 20e siècle, la garde-robe ne compte que quelques costumes, le plus souvent des habits d’apparat offerts par des souverains et les autorités bruxelloises. La statuette en est revêtue lors de festivités particulières. Entre 1918 et 1940, Manneken-Pis reçoit une trentaine de nouveaux costumes. À partir de 1945, et jusque dans les années 1970, on lui fait don de cinq à quinze habits par an. Depuis les années 1980, c’est en moyenne une quinzaine de pièces qui viennent chaque année enrichir la collection.